Septembre 2018 – Baléares

1 mois aux Baléares, ça semble bien trop peu.

Toutes les îles donnent envie d’être explorées de fond en comble (enfin certaines plus que d’autres…), et malgré quelques regrets à l’heure du départ, nous avons découvert et visité des endroits magnifiques.

 


 

28 août – Formentera

On nous avait décrit l’île comme paradisiaque, on avait hâte d’y être. Eh bien comment dire … C’était peut-être le côté « dernier weekend d’août », mais pour nous ça a plutôt été l’enfer ! Le premier mouillage devant le port de Savina est occupé par environ 400 bateaux, et se situe sur la route directe des ferries reliant Formentera à Ibiza (plus de 40 par jour). Autant dire qu’il est rouleur, mais pas à cause de la houle …

Formentera

Après quelques courses indispensables vite expédiées – la ville nous semble uniquement composée de boutiques de location de scooter/paddle/plongée – nous décidons de chercher un mouillage plus tranquille, et partons pour la Cala Saona, la seule a peu près abritée du vent d’est qui est bien établi. Et bien idem, 200 bateaux au bas mot, des jet-ski a tire-larigot, et même (pour la première fois devant nos yeux ébahis), des fly-boards :

Rigolo ? PAS QUAND C’EST À 10M DE TON BATEAU

Ceci étant dit, l’eau turquoise de Formentera est vraiment magnifique, et peut-être que certaines balades à terre valent le coup. Mais pas en août. Et puis nous sommes en manque de montagnes, et décidons donc de partir le lendemain pour Ibiza.

 

30 août – Ibiza

Ibiza

Ne sachant pas trop où aller, nous tentons le mouillage de Porroig, sur la côte sud de l’île : très bien abrité, plutôt mignon, pas de chance il est plein à craquer ! Nous posons l’ancre juste à côté, dans la baie d’Es Torrent, qui roule un peu plus mais c’est tout à fait supportable.

Deuxième tentative d’intégration, nous abordons le petit restaurant à transats sur la plage pour boire une bière. 5,10€ le demi, ça fait mal en Espagne… 18€ l’assiette de tomates-mozza, encore plus. Et on ne parle pas du reste de la carte, qui affiche sans complexe une bouteille de champagne rosé à 685€. AU REVOIR DONC.

Ah, et quand la nuit tombe, on compte les barres de flèche. Dans un rayon de 300m, nous distinguons déjà 5 voiliers à quatre étages de barres de flèche, et même un qui en a cinq. Autant dire qu’on se sent un peu minables.

Étalage de fric ?

31 août

Notre prochain rendez-vous n’étant que trois jours plus tard à Majorque pour retrouver des amis, nous choisissons un autre mouillage à Ibiza : l’île Tagomago. Belle découverte, même si l’île est privée (on n’a pas les mêmes valeurs). Petite balade sur les sentiers autorisés et beau coucher de soleil.

 

 


 

3 septembre – Majorque – Cala Portals

Nos plus belles escales depuis un bout de temps ! Nous commençons par récupérer Céline et Alex à Palma, et filons directement au mouillage à la Cala Portals. La baie est encore très fréquentée en ce début septembre, mais est très jolie, avec petites grottes et ruines en bonus.

 

5 septembre – Cala Blanca

Seconde escale, on découvre enfin les joies du mouillage forain TRAN-QUILLE. Snorkelling, balade et surtout plongée ! On fait chauffer le compresseur, baptême pour Alex et rencontre avec un poulpe.

 

6 septembre – St Elm / Isla Dragonera

Au départ partis pour mettre l’ancre sur l’ìle Dragonera, nous déchantons devant le mouillage, minuscule et au fond composé exclusivement de cailloux. Direction St Elm donc, grande baie de sable abritée. La ville n’a pas grand intérêt mais nous offre une magnifique randonnée dans les montagnes environnantes.

8 septembre – Deìa

Escale imprévue mais ô combien appréciée ! La crique est magnifique et le petit village de Deìa encore plus. Nouvelle session de plongée et mini-rando jusqu’au village – qui se termine en beauté par un déjeuner à l’excellent restaurant bobo S’Hortet.

 

10 septembre – Soller

Un jour mouillage, un jour ville ou rando. C’est notre rythme avec Céline et Alex, et nous enchaînons donc sur la ville de Soller, située dans une magnifique baie circulaire entourée de montagnes immenses. Le mouillage juste en dehors du port est parfaitement calme, c’est un très bon spot pour laisser passer un coup de vent – malgré une petite nuit de veille à cause du mouillage quand même bondé !

 

11 septembre – Sa Calobra

Sans aucun doute notre plus beau mouillage. La Cala déroule son eau turquoise entre deux falaises, et se termine par le lit d’un torrent que nous remontons pendant plus de 3h  – une randonnée qui frise souvent l’escalade, mais qui en vaut tellement le coup ! Il faut juste dépasser les premières dizaines de mètres où les touristes se massent, et nous sommes seuls avec l’écho de nos voix. Des ferries viennent régulièrement dans la baie, mais rien à voir avec Ibiza…

17 septembre – Pollença

Céline et Alex doivent rentrer après cette dernière belle escale, nous retournons donc les déposer à Soller. Nous décidons de passer une nouvelle nuit au calme dans la baie, puis deux autres nuits à Sa Calobra. Nous partons ensuite pour Pollença, tout au nord-est de l’île. Avant d’y arriver, nous faisons la course avec un orage impressionnant, les éclairs tombent à une centaine de mètres du bateau ! Toute électronique éteinte, on prie pour ne pas qu’ils nous touchent…

La baie est encore une fois bien ronde, la profondeur entre 2 et 5m, le fond de sable et roche. Petite particularité : des corps-morts partout, apparemment « gratuits » ! En tout cas, on nous dit que si une bouée est libre, tu peux la prendre (sauf si son propriétaire revient of course), et cela vaut aussi pour les corps-morts au fond de l’eau.

Les orages se succèdent, nous faisons la connaissance de nos voisins français, apéro le soir même. Chouette découverte resto : Terrae, de la viande cuite des heures et des acccompagnements à tomber. Sans oublier une équipe adorable – Antoine y revient même le lendemain pour apprendre à faire du Kombucha.

 

20 septembre – retour en France ! 

Notre séjour dans les îles s’achève, nous mettons le cap sur Marseille pour retrouver la famille et les copains, et surtout manger plein de fromage et de croissants !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *