Premières soudures

Il est temps d’étrenner notre poste à souder !

poste-a-souder-inverter-gys-gysmi-130p

Comme les batteries moteur sont toutes les deux mortes, nous décidons de les remplacer avec des autres, plus petites et moins lourdes, récupérées sur un autre bateau. Il n’y a pas besoin de 400 Ah pour faire démarrer le moteur…

Nous en profitons également pour éloigner les batteries de service de la descente, afin de mieux les protéger.

Mais bien évidemment, nouvelle disposition = nouvelles dimensions, nous sommes obligés de découper un cadre en inox et de ressouder certaines parties. Accompagnés de Robin (forgeron de talent,  allez voir son travail : Rouge-forge), nous découvrons les joies de la soudure.

img_4050

Après quelques bavures et de bons gros pâtés d’acier, nous commençons à prendre le coup de main, nous allons pouvoir souder plein de trucs !

Cependant, nous nous rendons compte que c’est un travail extrêmement précis, et qu’il ne faut pas le prendre à la légère sous peine de fragiliser gravement le métal. Nous revoyons donc pour l’instant notre projet de souder certaines parties de la coque nous-mêmes…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *