Port-Saint-Louis > Barcelona

Port-Saint-Louis-du-Rhône > Barcelone

200 Nm

34h


 

Cette fois, c’est la bonne, nous sommes fin prêts. Les tapas et les cervezas nous appellent, nous mettons le cap sur Barcelone en pensant profiter d’une tramontane providentielle.

Que nenni, évidemment, nous avions oublié les joies de la météo marine ! Nous nous retrouvons immédiatement avec un vent de près / travers qui durera jusqu’en fin d’après-midi, mais c’est plutôt agréable, le bateau avance étonnamment bien.

S’ensuit une absence totale de vent qui nous force à passer au moteur. Il est ici nécessaire de faire une parenthèse : comme notre cher ancien propriétaire préférait vivre avec un compartiment moteur ouvert pour des raisons de « sécurité » et que nous n’avons pas eu le temps de le fermer correctement, nous avons découvert pendant 12h la colocation avec un gros bébé bruyant – trop bruyant – de 53 chevaux. Une très bonne nuit donc…

La nuit se termine par un très léger vent arrière qui ne nous permet pas d’avancer non plus (nous ne sommes pas encore assez rodés pour sortir le spi).

 

Arrivée à Barcelone

Nous arrivons de nuit (23h environ) dans la Marina Port Vell de Barcelone, en plein centre ville. Notre place se situe à environ 30 m d’une grande fête foraine – ô joie et tranquilité -, nous sommes épuisés, mais nous bravons la fatigue pour aller faire un tour en ville et manger une ou deux tapas dans le chouette quartier de Barceloneta.

img_3685
Croquetas y cerveza, y’a que ça de vrai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *