Douche

En charge des travaux de plomberie (Marion), je m’attaque à la réalisation d’un bac de douche dans la salle de bain.

Pour cela, je me suis inspirée du beau travail de Seddar, qui a posté sur le site bateaubois.com une méthode pas à pas avec photos à l’appui.

Le principe : un bac de douche en résine très fin, qui ne supporte que le poids de l’eau. Le poids de la personne repose lui sur un caillebotis repris sur des tasseaux de 30mm.

Bien évidemment, les côtés de la douche sont tous différents, avec des angles impossibles. Explication en couleur :

  • Comme il y a des lisses et des renforts dans tous les sens, je commence par découper un « coffrage » sur lequel viendra se poser le bac (CP marine okoumé 10mm). Je colle-visse le tout, à la colle PPU sur les renforts en bois et au Sika sur l’inox. Ce coffrage sera ensuite résiné et jointé pour une étanchéité parfaite.
  • Je construis ensuite le « rebord » sur lequel viendra se poser le bac ET le caillebottis (tasseaux bois exotique 30mm). Afin de conserver une horizontale parfaite sur tout le rebord, je fais découper un tasseau en biais par un copain menuisier.

IMG_4868

 

  • Construction du moule : comme Seddar, je découpe des morceaux de CP 3mm que je dispose selon un schéma longuement réfléchi. Contrairement à lui, j’ai décidé de ne pas garder le CP.
    • Mesurer des pièces dans le vide en 3 dimensions, c’est vraiment l’enfer… On part d’une mesure approximative et on affine au fur et à mesure.
    • Pour obtenir une pente partout (j’ai lu quelque part qu’il fallait au moins 4cm), je pose le cadre sur des tasseaux, et le centre du bac sur mon plan de travail.
    • Je couds ensuite le tout pour avoir une bonne solidité.

[gickr.com]_131e3832-1f0c-a784-3d5e-d64df5b5174d

 

Phase suivante, la résine ! tissu d’arrachage sur mon moule, 1 couche de mat de verre, 1 couche de roving et une dernière de mat, puis de nouveau du tissu d’arrachage pour avoir une belle surface.

Note Technique : Pour ce qui est de l’évacuation, après moult recherches j’ai choisi de mettre en direct sur la bonde une pompe à eaux grises type Whale Gulper 220. J’avais peur que les bacs « tout prêts » avec petite pompe de cale ne diffusent des odeurs. De plus, la Gulper pourra servir de pompe de cale d’urgence avec une simple dérivation. 

 

Enfin : gel coat, bonde, fixation vis à bois et caillebottis Leroy Merlin redécoupé. TADAAA ! Je suis plutôt fière du résultat !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *